WATERDRUMS © LABOFACTORY: Jean-Marc Chomaz, Laurent Karst, Filippo Fabbri, Greg Louis / ESSS, assistés par Antoine Garcia.

WATERDRUMS est un dispositif sonore et optique performatif. Six structures sont disposées frontalement sur la scène, face à 4 écrans positionnés au fond. Ces structures sont disposées en deux groupes de trois, de manière à constituer des ensembles distincts : un bassin circulaires entouré de deux bassins rectangulaires remplis d'eau. Les bassins circulaires sont surmontés de grands écrans circulaires horizontaux. Deux musiciens entrent en scène et viennent se placer derrière chaque bassin circulaire. Lorsqu'ils frappent la surface de l'eau, des sons, comme des percussions remplissent l'espace. Au même moment des ondes lumineuses circulaires se propagent sur les écrans au dessus d'eux. Quand un musicien percute la surface d'un bassin rectangulaire un paysage d'ondes en mouvement apparait en fond de scène. Les musiciens jouent sur ces étranges instruments sensibles. À chaque mouvement, à chaque sollicitation liquide, l'espace vibre. La lumière pulse et se déploie sur différentes surfaces en fonction d’un dispositif de captation des déformations du milieu, retranscrivant de manière sonore leurs sollicitations. Les deux musiciens accentuent leur gestuelle et développent des actions structurées transformant le mouvement de l’eau en matière sonore et lumineuse qui envahit progressivement l'espace où se trouve le public. Des vibrations de rayon sont projetées, en synchronisation avec le son, dans l'espace tout entier de la représentation. Les images et les sons remplissent la salle, apparaissent au plafond et sur les murs et emportent le spectateur dans une expérience immersive nouvelle, dans un dispositif perceptif d'ondes sonores et visuelles synchronisées, en perpétuelle métamorphose.

Soixante-dix pour cent de notre environnement est constitué d’eau. Chaque jour nous mettons en péril cette ressource naturelle que la terre nous a donnée. Water drums nous invite à jouer avec l’eau, à l’apprivoiser, à redécouvrir la beauté de cette matière dans un geste sublimé de communion possible entre elle et le public. 

WATERDRUMS is a performative acoustic and visual device. Six structures are arranged frontally on the stage, facing 4 screens positioned at the back. These structures are arranged in two groups of three, forming distinct ensembles each composed of three basins filled with water (a circular one surrounded by two smaller rectangular ones). The circular basins are topped by large horizontal circular screens. Two musicians enter the stage and stand behind each circular pool. When they hit the surface of the water, sounds, such as percussions, fill the space. At the same time, circular light waves propagate on the screens above them. Each time a musician hits the surface of a rectangular pool, a landscape of moving waves appears at the back of the stage. The musicians play these strange sensitive instruments. With each movement, each liquid solicitation, the space vibrates. The light pulses and spreads over different surfaces in response to a device able to capture the deformations of the environment, transcribing their stresses in an audible manner. The two musicians accentuate their gestures and develop structured actions transforming the movement of water into sound and light which gradually invade the public space. Radius vibrations are projected, in harmony with sound, into the entire performance space. Images and sounds fill the room, appear on the ceiling and walls and take the viewer into a new immersive experience, in a continual metamorphosis.

Seventy percent of our environment is made of water. Every day, we jeopardise this gift from earth. Water Drums invites us to play with water, to tame it, to rediscover its beauty in a sublimated gesture of possible communion.